Politique : Jean-Charles Taugourdeau candidat LR à la présidence de l’Assemblée

Le député de Saumur Nord l’avait annoncé, il sera bien cet après-midi le candidat au "perchoir" désigné par le groupe Les Républicains. Sans aucune chance de l’emporter.

Il avait prévu de se présenter pour disposer d’une tribune et dénoncer les dysfonctionnements de l’Assemblée nationale. Jean-Charles Taugourdeau a tenu parole. "J’ai été élu par le groupe. Bon, j’étais le seul candidat", convient-il conscient que ses chances d’accéder à la présidence sont nulles. "Mais je n’y vais pas pour la forme, j’y vais pour le fond justement", explique-t-il ce mardi matin. "Pour dire qu’il y a des choses à changer". Il a d’ailleurs écrit au Président de la République pour le prévenir. "Lui aussi il aura du mal si rien ne change". Il déplore par exemple de n’avoir aucune possibilité de s’exprimer devant ses collègues pour défendre sa candidature. "On n’a pas non plus la liste des députés pour pouvoir leur écrire". Il veut parler de la formation de tous les nouveaux qui ne connaissent pas les us et coutumes, le vocabulaire particulier du législateur et qui vont devoir commencer leur travail dans les tout prochains jours.

Il milite aussi contre les heures de débat nocturnes. "Est-ce qu’il faut continuer à légiférer après une heure du matin ? ", interroge-t-il. "Et le week-end en urgence, alors que ça coûte une fortune ?". Les 1 350 fonctionnaires de l’Assemblée seraient rémunérés 7 700 euros bruts en moyenne, selon l’Institut français pour la recherche sur les administrations publiques (Ifrap). La moitié de cette rémunération proviendrait justement de ces indemnités pour travaux supplémentaires. Payées aux agents, qu’ils travaillent effectivement... ou non.

Article publié dans le Courrier de l’Ouest > lien

Le député
Derniers tweets