Mission FRANCE DES TERRITOIRES : notre travail de reconstruction

Si la métropolisation a permis à la France de conserver son rang international, elle a malheureusement accentué les fractures et les inégalités au sein de notre territoire national. Il devient donc très urgent de réfléchir à un projet de réunification territoriale de notre Nation.

Dans ce contexte, le groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale (auquel j’appartiens avec mon collègue de la Sarthe, Jean-Carles GRELIER), a souhaité initier une mission de prospective, d’audition et de reconquête des territoires.

Afin de réaliser un véritable travail de prospective, j’ai donc eu plaisir à recevoir Christian JACOB, Damien ABAD et Guillaume PELTIER cette semaine dans le Maine et Loire autour du thème « Commerces, artisanat, et PME ».

L’objet de la « France des territoires » est d’identifier les initiatives et les solutions permettant de fonder un modèle de développement complémentaire à celui des métropoles. Réveiller le potentiel des communes françaises nécessite une politique globale d’aménagement et d’investissement.
Ce projet d’ensemble est d’autant plus nécessaire que pour la première fois depuis un siècle, 51% des Français vivent dans une commune de moins de 10 000 habitants.
Ce chiffre est éloquent : il traduit la nécessité de trouver un modèle complémentaire et alternatif à celui des métropoles pour la France des territoires.
Bien évidemment, il ne s’agit pas d’opposer les territoires ruraux et urbains. Mais force est de constater que le dire depuis plus de 20 ans (et de fait apparemment ne pas les opposer) à laisser nos territoires ruraux se mourir pendant que seuls les territoires urbains se sont développés.
Les élus locaux n’y sont pour rien. Mon expérience de 15 années de député et mon observation du système politique m’amènent à une conclusion : tant que l’on n’aura pas procédé à une refonte totale de la fiscalité en France, les résultats seront toujours les mêmes ! A savoir que les collectivités territoriales sont concurrentes entre elles car elles cherchent toutes à ramener à elles la fiscalité des entreprises en prenant leurs aides dans la caisse du Trésor Public.
Je souhaite donc une fiscalité qui supprime ces concurrences totalement absurdes alors même que nous parlons du même argent public (qui avant d’être public est privé et généré par tous ceux qui travaillent à leur compte en risquant tous leurs biens propres !), argent public dont l’utilisation inappropriée augmente le coût du travail.

Nos rencontres avec les élus le mercredi soir au Conseil départemental et avec les chefs d’entreprise le jeudi matin à la CCI ont été très riches et ont permis d’évoquer ces points.
Partant de ces réflexions, nous rédigerons un ouvrage qui répertoriera les initiatives innovantes et optimistes de la France des territoires.

Notre travail de reconstruction de la "France des Territoires" n’est donc pas terminé !

  • samedi 3 février 2018
  • Actu
Le député
Derniers tweets